On a beau collectionner les livres pour constituer une bibliothèque intéressante, il arrive parfois un certain moment où l’on songe à se départir de quelques ouvrages. Cela peut arriver parce qu’on déménage, parce qu’on manque de place ou parce qu’on ne prévoit pas les consulter de nouveau. Vient alors le temps de décider si on place les livres dans le bac de recyclage, si on les donne à des proches ou si on les remet à un organisme communautaire.

À moins que les livres soient très endommagés ou jaunis, il est préférable d’éviter la première option car il existe plusieurs solutions pour donner ses livres. Mais pourquoi est-il si important de donner une deuxième vie aux livres, plus particulièrement auprès des organismes communautaires? Ce ne sont pas les raisons qui manquent!

Donner ses livres usagés à des organismes: un geste généreux et  écologique

Les livres, lorsqu’ils sont en bon état, ne méritent surtout pas de se retrouver à la poubelle ou dans le bac de recyclage! D’abord, il faut savoir que le processus de recyclage des livres n’est pas toujours possible, ce qui peut créer du gaspillage. Ensuite, si un livre présente du contenu intéressant, il serait bien dommage que celui-ci ne soit pas partagé avec d’autres personnes.

Rendre la lecture plus accessible

Malheureusement, une proportion considérable de la population n’a pas accès facilement à des livres. De ce fait, la lecture, une activité infiniment enrichissante, ne fait pas partie des habitudes de ces personnes. Par extension, les enfants qui grandissent dans ce genre d’environnement ne développent pas le réflexe de lire, pensant qu’il s’agit d’une activité qui coûte cher.

Cependant, lorsque les organismes communautaires reçoivent des livres, leurs intervenants peuvent créer des programmes de lecture et fournir des ouvrages à leur clientèle. Justement, quelle que soit la clientèle cible de ces organismes, les livres peuvent s’avérer très utiles, que ce soit pour aider à l’alphabétisation, à la mise en oeuvre d’activités de divertissement ou tout simplement en tant que cadeaux.

S’ils ont des boutiques ou qu’ils organisent des ventes pour faire des collectes de fonds, les organismes communautaires peuvent aussi mettre les livres en vente. Les ouvrages sont alors disponibles à petit prix, ce qui est très intéressant pour les gens qui veulent lire, mais qui n’ont pas un gros budget à consacrer à cette activité.

Quels genres de livres donner?

En premier lieu, il faut que les livres soient en bon état. Lorsque ce critère est rempli, il n’y a pas nécessairement de spécificités à respecter par rapport aux sujets et aux formats des livres. Bien sûr, les livres pour enfants, les romans pour adultes, les essais et les livres en anglais peuvent être particulièrement utiles pour les organismes. Ceci dit, tous les genres d’ouvrages peuvent trouver usage. Dans le doute, il est recommandé de faire le don de tous les livres dont on souhaite se départir. L’organisme s’occupera ensuite de choisir ceux qui l’intéressent.

Comment donner des livres à un organisme communautaire?

Au lieu de laisser des livres accumuler de la poussière sur les étagères d’une bibliothèque, c’est en faisant don de ces bouquins qu’on leur permet de revivre. Par chance, il est très facile de remettre des livres aux organismes qui acceptent ce genre de dons. Au Complexe Le Partage, il est possible de se rendre directement dans les deux friperies pour effectuer le don. Autrement, on peut aussi trouver une des boîtes de dons installées à plusieurs endroits sur la Rive-Sud. Pour consulter la cartographie des boîtes de dons : http://www.lepartage.info/nous-aider/

Le don de livres est un geste simple et généreux dont l’impact peut aller bien au-delà de ce que l’on peut imaginer. Voilà pourquoi il s’agit d’une des meilleures manières de se départir des livres qui ne trouvent plus leur place chez nous.