Chaque repas à la maison est un combat? Vous vous demandez si votre enfant ne passe pas à côté des nutriments dont il a besoin tellement il mange peu?

Ne cherchez plus, cette rubrique est ce qu’il vous faut !

Tout d’abord, il faut garder en tête que la croissance des enfants est variable. Il y a des poussées et des ralentissements de croissance qui peuvent influencer sur sa faim du moment. Si votre enfant mange des aliments nutritifs à tous les jours et qu’il a suffisamment d’énergie pour compléter sa journée, vous n’avez pas à vous inquiéter.

Toujours incertain? Pour mettre toutes les chances de votre côté, certains principes de base à garder en tête pourraient bien vous aider.

  • Offrez-lui des repas à des heures régulières.
  • Évitez de lui préparer un repas « juste pour lui » et résistez à la tentation de lui donner à manger 20 ou 30 minutes après le repas.
  • Servez-lui des collations nutritives 2 heures avant ou après les repas pour ne pas couper son appétit lors du repas suivant.
  • Limitez l’apport de liquides (125 ml de jus et 750 ml de lait par jour).
  • Servez de petites portions à votre enfant et ne le forcez pas à manger.
  • Servez à votre enfant des aliments sains et nutritifs.
  • Limitez les distractions à table (télévision, radio, jouets).
  • Évitez de parler à votre enfant de son faible appétit pour ne pas faire du repas un moment de stress.
  • Planifiez des périodes calmes avant de manger.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter cet article très complet écrit par l’équipe de Naître et grandir.

Cet article a été rédigé par Joëlle, agente mobile d’intervention, à Jeunes et Parents Roussillon. En tout temps, n’hésitez pas à lui parler en message privé depuis la page Facebook Jeunes et Parents Roussillon.

N’oubliez pas, vous n’êtes pas seul ! 🙂

OFFRES SPÉCIALES!

Bénéficiez de produits en ligne exclusifs 
Prochain envoi d'infolettre:
Des produits fous au plus petit prix, uniquement pour nos abonnés à l'infolettre
JE M'INSCRIS!
close-link